done deal freebies sms spionage software download kostenlos mspy plus whatsapp hacken per pc locating cell

register

Inauguration du marché bio sous le label "ProBio" le 6 juillet 2018.

PROMOTION DE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA MENOUA :

Inauguration du marché bio sous le label "ProBio" le 6 juillet 2018.

Avec le soutien technico-financier des ONG Groupement d’appui pour le développement durable (GADD), au Cameroun, et Pain pour le monde, en Allemagne, les producteurs agro-sylvo-pastoraux bio de la Menoua vont inaugurer leur marché, le mois prochain.

Le jeudi 14 juin 2018, le Groupement d’appui pour le développement durable, GADD, a tenu un atelier dans la ville de Dschang, sur la "Validation des outils de fonctionnement du Système participatif de garantie, SPG, à mettre sur pied dans la Menoua."

Le travail mené autour de cette thématique a eu pour objectif, de permettre à des producteurs volontaires, de prouver que leurs productions à venir respectent les normes exigées, pour la commercialisation de produits labellisés biologiques.

Tout au long des travaux, les participants ont validés de manière participative les outils à développer et mettre en place, afin de porter le label SPG "ProBio". Selon Hervé Bouagnimbeck,

Remise des chèques de 500 000 Fcfa aux structures qui ont osé en 2018.

PROMOTION DES INITIATIVES DE DEVELOPPEMENT LOCAL A DSCHANG :

 Remise des chèques de 500 000 Fcfa aux structures qui ont osé en 2018.

 « Tout peut nous manquer, sauf la volonté de vous apporter le bonheur… » Ce sont par ces mots que SM Beaudelaire Donfack a exprimé sa sollicitude, aux lauréats en leur remettant les chèques symboliques.

 En marge des travaux qui ont fait l’objet de leur voyage à Dschang, Marie Hélène Nedelec et Antoine Longet, respectivement vice-présidente et chargé de la coopération internationale décentralisée, à Nantes Métropole en France, ont pris part à la cérémonie de remise des chèques symboliques, aux lauréats du prix "Promotion de la gouvernance et des initiatives de développement local".

Cette cérémonie a eu lieu le samedi 16 juin 2018, en matinée de l’avant veille de leur retour en Europe. Pour l’édition 2018, le nombre d’initiatives primées est passé de trois à cinq, suite à l’engouement suscité par ce volet de la convention de partenariat Dschang-Nantes.

Budget 2017

DSCHANG : VOTE D’UN BUDGET EN BAISSE DE 9 POINTS POUR 2017 :

 

Le budget 2017 s’équilibre en recettes et en dépenses à 1 355 000 000 Fcfa.

 

Par rapport à celui de 2016, qui s’équilibrait à 1 495 000 000 Fcfa, le budget 2017 de la commune de Dschang sera en baisse de 140 000 000 Fcfa en valeur absolue. Soit 9,36% en valeur relative.

 

C’est huit jours avant la fin de l’année en cours, le vendredi 23 décembre 2016, que le conseil municipal de Dschang s’est réuni en 4e et dernière session ordinaire, de cette année. Ce jour-là, la rencontre a eu pour cadre la salle des fêtes de l’hôtel de ville. L’ordre du jour des travaux a porté sur l’examen et l’adoption du projet de budget de l’exercice 2017.

De la lecture du rapport de présentation du maire, les populations ont appris que le projet de budget 2017, soumis à l’attention des conseillers, a été équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 1 355 000 000 Fcfa. Par rapport à celui de 2016, qui s’est élevé à 1 495 000 000 Fcfa, il est en baisse de 9,36% en valeur relative. Soit 140 000 000 Fcfa en valeur absolue.

VOTE DU BUDGET DE L’EXERCICE 2018 A LA COMMUNE DE DSCHANG :

Le conseil a voté un budget équilibré à la somme de 1 345 540 778 Fcfa.

 

« Ce n’est pas par erreur que notre commune a été citée tel un exemple à suivre par SE René Emmanuel Sadi, dans son discours d’ouverture du SACO-2017 (Salon des commues de l’Ouest) à Bandjoun… » SM Beaudelaire Donfack

 

Elaboré dans le strict respect du décret portant Nouveau plan comptable sectoriel communal, notamment le décret de 2010 du Premier Ministre fixant la nomenclature budgétaire des collectivités territoriales décentralisées, le budget de l’exercice 2018 de la commune de Dschang a été conçu dans un contexte frappé d’un sceau particulier.

Cette particularité pourrait se décliner en 5 axes : l’exécution du Plan communal de développement, la prise en compte du transfert de compétences par l’Etat ainsi que des ressources nécessaires, le réalisme dans les prévisions budgétaires, l’efficience dans la dépense publique, l’amélioration de la gouvernance et la conjoncture économique nationale difficile.

C’est dans cet environnement que les conseillers ont un budget équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 1 345 540 778 Fcfa. Ce budget a accusé une baisse de 0,7% en valeur relative sur celui de l’exercice 2017, soit 9 459 222 Fcfa en valeur absolue. Traduisant les paroles en actes, l’exécutif a tenu à porter les dépenses d’investissement à 42,13%, contre seulement 57,87% de l’ensemble des dépenses au fonctionnement.

Commentant ses ratios dans son mot d’ouverture, SM Beaudelaire Donfack, maire, a annoncé que le volet social sous toutes ses formes va occuper une place de choix dans la programmation 2018. Peu auparavant, il a déclaré : « Ce n’est pas par erreur que, louant notre dynamisme sur le terrain de la coopération décentralisée, notre commune a été citée tel un exemple à suivre par SE René Emmanuel Sadi, ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, dans son discours d’ouverture du SACO-2017 (Salon des commues de l’Ouest) à Bandjoun… »

Le conseil a invité le chef de l’Etat à briguer un nouveau mandat, lors des présidentielles prochaines.

Dans sa prise de parole, Confiance Balungeli Ebune, préfet de la Menoua, a été tout aussi élogieux. Tout restant cependant loin d’être rose, il a tenu à ajouter : « Je voudrais inviter l’exécutif municipal à appuyer les services financiers de la commune, afin qu’ils engagent des actions idoines en vue de renforcer le mécanisme de recouvrement des recettes propres de la commune. En guise de recommandations, je voudrais inviter l’exécutif municipal à : respecter dorénavant le délai de convocation des conseils municipaux fixé au 30 novembre de chaque année… »

Au point de l’ordre du jour consacré aux divers, le maire a fait lire par Dy Jacques Bipélé, deuxième adjoint, une "Motion de soutien, d’encouragement et de déférence" adressée à SE Paul Biya, chef de l’Etat, président de la République. A travers ce document, le conseil municipal a voulu exprimer sa gratitude au chef de l’Etat, pour la création de la faculté de Médecine et de sciences pharmaceutiques de l’université de Dschang, à Dschang.

Naturellement, les conseillers ont invité le président Biya à se porter candidat à sa propre succession, tout en l’assurant plus que par le passé de leur soutien inamovible.

Roch Kenfack

Autres actualités

  • 1

Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  commune de Dschang
  commune de Dschang
  2nd Ave and Urbanus

Keep in Touch