done deal freebies sms spionage software download kostenlos mspy plus whatsapp hacken per pc locating cell

register

L’association Yemba-Canada a offert un don de livres scolaires à la mairie de Dschang.

PARTENARIAT SUD-SUD DANS LA MENOUA :

 L’association Yemba-Canada a offert un don de livres scolaires à la mairie de Dschang.

 Cinq membres de l’association Yemba-Canada a remis un don de cinq cartons de livres, à la bibliothèque municipale de Dschang.

 En marge de la session du conseil municipal, dont les travaux ont porté sur l’adoption des comptes 2017, les conseillers ont assisté à la cérémonie de remise d’un don de cinq caisses de livres, par une délégation de l’association culturelle Yemba-Canada. Ces ouvrages didactiques couvrent le programme scolaire, du primaire à la classe de cinquième, et sont évalués à plusieurs dizaines de millions de francs.

D’après les mots de SM Beaudelaire Donfack, maire, « ces matériels didactiques serviront à meubler la bibliothèque municipale, et à équiper quelques écoles que nous choisirons, à la rentrée de septembre prochain… »

Recevant symboliquement un paquet de livres, il s’est dit très heureux qu’en marge d’un conseil municipal tel celui-ci, les conseillers puissent assister à la cérémonie de remise de ce don, destiné à la jeunesse camerounaise qui vit à Dschang… »

Face aux conseillers municipaux, la délégation venue du Canada s’est composée de cinq personnes : Jean Paul Latchou ; Dr Ferdinand Mbotezo Tsafack, Dr Gaston Ngamgouh, Cinthia de Surriau ; Armanda de Soludaneau. Si ces deux derniers sont des canadiennes d’origine, et les trois autres des fils de la diaspora Menoua en Amérique du Nord, tous les cinq sont par contre liés par une profession : l’enseignement.

La génèse de cette collaboration doit beaucoup aux travaux de la double assise de Montréal, en 2017, consacrée à la trente-cinquième (35e) conférence de l’Association internationale des maires francophones, AIMF, et au douzième (12e) congrès de Métropolis.

En marge de cette rencontre, l’élu local de Dschang avait alors souhaité rencontrer la communauté Menoua de Montréal. Au cours de leur rencontre, le maire a présenté à ses parents de la diaspora internationale les opportunités de développement de nos terroirs, qu’ils tiennent dans leurs mains.

Et le besoin de livres qu’il a alors formulé a trouvé, aussitôt, réponse dans le projet "Retour d’ascenseur", sous-tendu par la nécessité d’aider leurs cadets restés au pays, à travers le soutien à une école en création à Simbok par Yaoundé, par François Nguetsop, fils d’un ancien maire de Dschang.

Selon les mots de Dr Ferdinand Mbotezo Tsafack, le président de Yemba-Canada s’est demandé : « Pourquoi ne pas accompagner les efforts du maire, dans son franc parler et ses initiatives de développement. » Continuant, Dr Mbotezo a fait une annonce : « Ceci n’est que le premier pas de la collaboration que vous avez recherchée, avec les fils Menoua du Canada. Tout ce qui touchera nos mains sera redirigé ici au pays, pour peu que ce soit un bien utile au bien-être de nos populations… »

Roch Kenfack

Autres actualités

  • 1

Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  commune de Dschang
  commune de Dschang
  2nd Ave and Urbanus

Keep in Touch