done deal freebies sms spionage software download kostenlos mspy plus whatsapp hacken per pc locating cell

register

ENVIRONNEMENT :UNE MISSION DES LYCEEN-NES NANTAIS AUX ENJEUX INNOVANTS

ENVIRONNEMENT :UNE MISSION DES LYCEEN-NES NANTAIS AUX ENJEUX INNOVANTS

11 April 2019 by Carlos de Bordeaux in Uncategorized 0

7 jours pour passer au peigne fin les berges du lac municipal de Dschang ; ceci dans le but de dénombrer et suivre la vie des différentes espèces de libellules et d’oiseaux qui vivent dans cet environnement. Voilà en quoi la mission nantaise qui séjourne dans la cité climatique de Dschang depuis le mardi 9 avril dernier, revêt un caractère singulier. Selon François MEURGEY l’importance de cette mission réside aussi dans une approche innovante de santé publique sur laquelle il est possible de déboucher.

« Les libellules sont les prédateurs des moustiques » ; déclare l’entomologiste MEURGEY. S’intéresser donc à cette espèce et surtout agir pour assurer la préservation des libellules permettrait de réduire la population de moustiques, vecteurs de paludisme. Ceci serait d’ailleurs une innovation en matière de santé publique dans la mesure où il s’agira de combattre le paludisme par une méthode naturelle qui protège et préserve la biodiversité ; et réduit considérablement le recours aux insecticides.

Au-delà de cette innovation, le spécialiste affirme que si les travaux sont bien menés et que les résultats escomptés sont obtenus, cette étude permettra également de valoriser le potentiel touristique du lac municipal. Car en fonction de la diversité et de la spécificité des espèces recensées, d’autres chercheurs pourront alors venir voir ces espèces ou développer d’autres travaux de recherche au tour du lac.  Dans tous les cas, la commune de Dschang est bien partie pour innover en matière de lutte contre le paludisme à base de libellules. Elle dispose d’ailleurs d’un important atout géophysique. Un nouvel axe de coopération pourrait être envisagé dans ce sens.

Concernant les populations de Dschang, il leur reviendra de s’approprier les résultats de ces travaux afin de participer à la préservation de la biodiversité et de réduire en même temps les risques de contracter le paludisme.

Entre valorisation, meilleure prise en compte du patrimoine touristique que représente le lac municipal ; et innovation dans la lutte contre le paludisme ; François MEURGEY a également au cours de son propos relevé que le Cameroun est le pays d’Afrique où on a une forte richesse en terme de libellules qui demandent à être protégées, un élément de plus convaincant si besoin était, que le Cameroun est l’Afrique en miniature.

 

Autres actualités

  • 1

Contacts

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  commune de Dschang
  commune de Dschang
  2nd Ave and Urbanus

Keep in Touch